café froid / nu pour samedi soir et divagations de hasard

Publié le par valérie

en sirotant mon café réchauffé , tel un flic tv sans enquéte , je rêve aux jours anciens , quand la colére et la douleur  me soufflaient  des couleurs , quand l'inspiration  était un  frisson à fleur ouverte  ,
autrefois , il y a 2 ou 3 ans  ,  ou est-ce un millénaire
 ou maintenant, encore ?

Le vent dans mes cheveux

Les yeux dans les yeux du ciel

Le sourire insolent des condamnés

Je m'en allais cueillir la tristesse

Et mon Encre de misére

 pour que sous  ma plume proliférent

les maux que j'ai appris  à l'école buissonniére

tandis que j'aimais que me tourne la tête

 des ivresses pas nettes   montaient de la planéte


et je savais perdre la tête

je suis morte mille matin

d'essence volatile

dans l'opaque mensonge d'être


et que vienne la fin
de mon interminable  faim
et ces nouveaux jours
ou j'aimerais le genre humain

Jour à jour dans l'ère de toi

j'ai perdu cette douleur

qui me rendait altiére.
















Commenter cet article

gari 26/06/2009 20:00

tres bon ca ! surtout  la force des couleurs qui entoure  cette femme aux couleurs plus douce ;)

valérie 27/06/2009 16:09


j'avais pas remarqué , merci de l'avoir vu et aimé .


fubuki 05/06/2009 17:14

Il est magique celui ci

Vince 07/04/2009 15:56

"Dans l'éternité de l'instant C'est ce geste qui passe Et regrette déjà d'être passé Céder la place à d'autres éternités à d'autres instants Qui à leur tour tangueront aux gibets Nous les observerons Par la fenêtre infinie Et leurs ternes identités Se balanceront A l'interminable attente pour le présent, Pour l'éternité, pour l'instant"Ca devient facile de faire des commentaires sur ce blog. ;)

May 07/04/2009 14:57

Prends ma main de Romain Humeausurtout en ce moment pour moi...

valérie 07/04/2009 17:00


je te le fais pas dire !


May 06/04/2009 22:37

mad about you, c'est MAY.

valérie 07/04/2009 00:45


mais...c'est peut-être willow ou didier ...MAY!